Mémoire 2017 : Eléments pour la définition d’une zone tampon (forêt de Fontainebleau)

Titre du mémoire : «  Eléments pour la définition d’une zone tampon. Relations de la Forêt de Fontainebleau à son environnement »

Auteurs : Promotion 2016/2017 du Master2 EDTS-DEBATs – étudiants du stage collectif [module  » Acteurs, Développement et Territoire »]

Contexte du travail  – introduction générale du document :

Dans le cadre d’un projet de fin d’études, douze étudiants du Master 2 “Développement Durable, Biodiversité et Aménagement des Territoires” (DEBATs) ont été missionnés par la Ville de Fontainebleau pour contribuer aux travaux de réflexion ayant traits à l’inscription de la Forêt de Fontainebleau en sa qualité de “paysage culturel évolutif vivant” au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Cette étude a été réalisée sous l’égide de l’AgroParisTech et du Muséum National d’Histoire Naturelle et s’est déroulée sur quatre mois (février-juin 2017).

L’objet de ce document est la proposition de scénarios autour des trois périmètres définis par le comité scientifique que sont la lisière (P1), le paysage (P2) et le territoire (P3) pour le tracé d’une zone tampon (voir glossaire) destinée à la protection des attributs de la VUE, ainsi que de la zone cœur (Bien à classer) correspondant au bornage de Duvaucel de 1750.

La problématique de cette étude présente une double dimension. D’une part, il est question de développer des idées de scénarios de zone tampon répondant aux menaces identifiées qui pèsent sur les attributs de la VUE, ainsi que sur la zone cœur. D’autre part, il semble intéressant d’élargir la seule fonction de protection de la zone tampon à une intégration territoriale : en initiant des axes de réflexion, notamment par des approches diversifiées et pluridisciplinaires ; en prenant en compte l’ensemble des composantes du territoire à travers une vision systémique (aspects socio-culturels, environnementaux et paysagers).

La finalité de ce projet est le dépôt, à l’automne 2017, auprès de l’État français, d’un dossier de proposition d’inscription de la Forêt de Fontainebleau, en extension du château déjà classé, sur liste indicative. Nos travaux sont destinés au Comité Scientifique, mis en place en novembre 2016, en charge des travaux de réflexion et d’arbitrage relatifs aux orientations nécessaires à la construction du dossier d’inscription.

Dans ce rapport, une première partie sera consacrée à la présentation du contexte général de l’étude. Les deuxième, troisième et quatrième partie déroulent respectivement les arguments des scénarios des trois périmètres lisière, paysage et territoire. Une cinquième partie présente une étude sur les continuités écologiques, notion transversale à tous les périmètres.

 

Télécharger le mémoire :

DEBATs_Rapport_Fontainebleau