Mémoire 2013 : Place de l’agriculture dans les paysages

Titre du mémoire : QUELLE EST LA PLACE DE L’AGRICULTURE DANS L’AVENIR DES PAYSAGES DE LA PLAINE DE VERSAILLES ?

Auteurs : Promotion 2013/2014 du Master DAIT
Module Acteurs, Développement et Territoire

Conclusion

L’aménagement des territoires nécessite ainsi des études préalables sur le territoire en question avant tout chose. Ces études amènent à réfléchir non seulement sur l’état des lieux mais également sur les enjeux sociaux et politiques qui se présentent sur le milieu à aménager. Cette étude de cas effectuée sur la Plaine de Versailles a permis alors, à travers les enquêtes et les investigations sur le terrain, de comprendre le fonctionnement, l’évolution de celle-ci, et d’autoriser une certaine projection. Les méthodes de chorèmes, de cartes à dires d’acteurs et de lecture de paysage ont donc montré que l’espace n’est pas qu’un lieu statique, mais un lieu qui change.
L’étude faite sur La Plaine de Versailles a fait transparaître différentes visions de l’état des lieux et différentes manières de concevoir l’évolution du paysage par les habitants. Toutefois, la majorité s’accorde à dire qu’il est inévitable qu’à l’avenir l’aire urbaine va s’étendre. Des scénarios ont ainsi été proposés pour projeter ce qui pourrait se passer à l’avenir. En effet, avoir une idée de ce qui pourrait se passer en se basant non seulement sur les faits mais également sur  les propos émanant de l’enquête contribuera à orienter les actions à entreprendre et l’aménagement à réaliser. Intégrer la population et toutes les autres entités concernées prospérant dans le territoire est ainsi aujourd’hui indispensable pour tout aménagement. Un bon plan d’aménagement intègre toutes les parties prenantes, et la concertation est le début de la détermination des objectifs ainsi que des activités à entreprendre.

Télécharger le Rapport (PDF 2,28 Mo)