Mission et projets

DEBATs :  DÉVELOPPEMENT DURABLE, BIODIVERSITÉ ET AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES

amazonas-plantation-manioc-photo-Melanie_Congretel

Mission

Créée en 1994 par le directeur général de l’UNESCO de l’époque, M. MAYOR, la chaire DEBATs, originellement « DAIT » (Développement durable et aménagement intégré des territoires) se fixe pour objectifs de contribuer à l’analyse d’un certain nombre de problèmes sociétaux liés au développement territorial, à la coopération Nord-Sud et à l’éducation pour le développement durable. Par ses thématiques de recherche et à travers les enseignements qu’elle dispense, elle cherche à s’adapter en permanence aux grands enjeux de notre époque, combinant les sciences environnementales et les sciences économiques et sociales pour traiter de la trilogie « aménagement-développement-environnement » à l’échelle des territoires. La chaire, dirigée depuis décembre 2011 par le Pr. Florence PINTON, compte à ce jour divers partenariats en France et dans le monde.

La Chaire Unesco DEBATs s’appuie depuis son origine sur une formation diplômante d’un an de niveau Master 2, visant à perfectionner étudiants comme professionnels de diverses disciplines aux principes et aux démarches de l’aménagement et du développement territorial, dans un contexte de changement et dans une perspective de développement durable. Il s’agit donc de les former au savoir-agir en contexte interdisciplinaire et interculturel. Sous la forme d’un parcours intégré à la spécialité de master « Environnement, Dynamiques, Territoires et Sociétés », co-organisée par AgroParisTech et le MNHN, la formation se réalise à Paris et donne lieu en fin de scolarité à la production d’un mémoire collectif, spécificité de ce parcours et occasion pour les étudiants de développer leurs capacités d’écoute, de négociation, de gestion des conflits, d’organisation et de gestion de projets (voir Master DEBATs, dérogations possibles pour stage individuel). Elle accueille ainsi chaque année une quinzaine d’étudiants dont environ une moitié d’étrangers, provenant essentiellement de pays d’Afrique où la francophonie est bien représentée, mais aussi d’Europe de l’Est, d’Amérique du Sud ou plus rarement d’Asie. Depuis 1950, plus de 50 nationalités différentes ont ainsi été accueillies.

Cette formation met en avant une approche pluridisciplinaire des problématiques de développement, de gestion des ressources naturelles et de conservation de la biodiversité, d’aménagement et de « gouvernance » des territoires, notamment dans les pays du Sud. En s’appuyant sur la richesse que constitue la diversité d’origine et de parcours de ses étudiants ainsi que sur l’originalité de sa pédagogie, elle vise à développer leurs capacités d’écoute, de négociation, d’organisation, de gestion des conflits et de gestion de projets.

Une attention particulière est portée aux transformations sociétales en cours, notamment la montée en puissance des problèmes environnementaux, la mondialisation, ou la territorialisation des politiques publiques. La composante environnementale comme la globalisation des problèmes ont progressivement été intégrées à la formation et articulées à une démarche territoriale. L’écologie et de la gestion des ressources naturelles ont donc pris, au fil des années, une importance non négligeable dans les enseignements. Les dimensions internationales du développement et de la conservation sont aussi présentées aux étudiants, tout comme les enjeux écologiques liés à l’urbanisation.

Les générations successives formées par le master DAIT, puis depuis 2013 par le master DEBATs forment aujourd’hui un réseau d’anciens dense et dynamique, géré par la chaire et dont le développement est prévu pour qu’il devienne un véritable outil trans-national de formation continue.

En termes d’activités, outre le parcours de master DEBATs et les voyage de terrain ainsi que le stage collectif qu’il comporte, la chaire organise régulièrement colloques, séminaires de recherche, et cherche à diffuser ses résultats de recherche à travers des publications scientifiques. Enfin, la chaire a opéré un rapprochement avec les chaires Alimentations du Monde et SIMEV (Sciences des Membranes appliquée à l’Environnement), avec qui il existe des interfaces évidentes en termes d’objets d’étude et de questionnements, concernant notamment les question de la sécurité alimentaire, de l’agriculture durable ou de la gestion de l’eau.

Machon-Jardinets Collectifs PA12BARO (4)

Projets

La réforme de l’enseignement supérieur entamée en France en 2014 ainsi que des modifications dans les partenariats noués au cours des années passés par les établissements porteurs de la Chaire (AgroParisTech et MNHN) l’ont amenée à se concentrer sur trois objectifs :

  • Réorganiser la formation pour l’adapter aux grands enjeux sociétaux contemporains (environnement et développement) et aux réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche (refonte des masters, année 2015 assurée dans son intégralité par AgroParisTech et MNHN, intégration d’AgroParisTech à l’Université Paris Saclay).
  • Construire une offre de formation en partenariat avec MAB France (programme Man and Biosphere de l’UNESCO) et le parcours  MAB du Master écologie de Toulouse, sur la gestion de la biodiversité et l’aménagement des territoires (en cours).
  • Consolider et animer un réseau d’enseignants, d’étudiants et d’anciens liés à la chaire. Elargir le réseau des partenaires du Sud et renforcer les liens avec d’autres chaires (réalisation d’un séminaire Inter-chaires en Corse avec ADM et SIMEV).